TOGO/ 5ème CONGRES STATUTAIRE DU SYNATRAM : LES MEMBRES SENSIBILISES SUR LES REFORMES EN COURS DANS

Le Syndicat des Transitaires et mandataires du Togo (SYNATRAM-Togo) était en congrès statutaire ce samedi 19 décembre 2015 à Lomé.


Le but de ce exercice est de faire un bilan du Bureau installé il y a 4 ans, évaluer le niveau de mise en œuvre du programme établi par le Secrétaire Général sortant et son équipe, prendre de nouvelles résolutions pour les syndiqués en tenant compte du nouveau dispositif mis en place par le gouvernement dans le secteur et élire le nouveau Bureau pour les quatre prochaines années.



Il s’est agi surtout pour le SYNATRAM Togo d’informer ses membres sur les nouvelles dispositions à prendre face aux réformes entamées par le gouvernement dans leur secteur notamment l’Office Togolais des Recettes(OTR) et Séguce Togo. D’où la motivation du thème de ce congrès : « Quelles stratégies syndicales faces aux réformes en cours dans le secteur du transit ».


« Nous avons voulu faire œuvre utile par le biais de ce congrès en informant les syndiqués du SYNATRAM sur les nouvelles mesures à prendre par rapport aux institutions existants désormais dans le secteur du transit afin de pouvoir mieux exercer leur travail » a indiqué AZIAWOR Yawo, Secrétaire Général du SYNATRAM.


Ces deux initiatives du gouvernement togolais ne semblent pas faire l’assentiment de tous les transitaires qui sont déjà confrontés à des difficultés sur le terrain.


« Les badges de l’OTR constituent pour nous, membre du SYNATRAM, une exclusion des transitaires dans la mesure où le système de matérialisation mis en place par le gouvernement à travers cette institution et par le guichet unique devraient normalement permettent aux transitaires de faire librement et rapidement leur travail mais malheureusement ce n’est pas le cas » a laissé entendre AZIAWOR Yawo.

A LA UNE
PUBLIES RECEMMENT