Libre circulation des personnes en Afrique, les OSC en concertation à Dakar pour une rapide ratifica

Comment coopérer avec les entités étatiques pour accélérer le processus de ratification et l’entrée en vigueur du Protocole sur la libre circulation des personnes et en Afrique d’ici la fin de 2020 ? La question préoccupe une quarantaine d’acteurs de la société civile, du secteur privé, de syndicats et mouvements de femmes et jeunes réunis à Dakar depuis ce mercredi 10 jusqu’au vendredi 12 octobre 2018 dans le cadre d’une concertation régionale des OSC de la CEDEAO et de la CAE sur le protocole de l’UA sur la libre circulation des personnes, le droit d’établissement et de résidence.


Organisée par le Département des Affaires Politiques de l'Union africaine, en partenariat avec Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) et le Centre Africain pour le Commerce, l'Intégration et le Développement (Enda CACID), cette rencontre vise également à identifier tous les aspects de l'harmonisation et de la mise en œuvre de la feuille de route du Protocole sur la libre circulation des personnes, en lien avec les cadres normatifs et politiques de la CEDEAO et de la CAE relatifs à la même question.


Invité à cette rencontre, la FESYTRAT est représentée par le camarade ADOVLO Komivi Désiré, Secrétaire chargé à l’économie informelle.


Le protocole sur la libre circulation des personnes en Afrique a été adopté lors du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine tenu à Adis- Abeba (Éthiopie), du 28 au 29 janvier 2018.

A LA UNE
PUBLIES RECEMMENT

​​​Nous contacter

Siège social : Lomé, Boulevard de l’Oti à côté des Agences de l’UTB – Western Union et de Moov à Bè-Kpota, non loin de l’Église Catholique

Nous suivre

  • Facebook Social Icône
  • w-facebook

Plus d'info

Affiliée à :

 

- La Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT) www.csttogo.org 

                

- La Fédération Internationale des ouvriers du Transport (ITF)

Copyright©FESYTRAT-Togo