Togo/Accidents de circulation : Triste record pour l'année 2018

Les accidents de circulation sur les routes vont à un rythme inquiétant au Togo. L’année 2018 a battu le record des accidents de circulation de route des 5 dernières années. Le vendredi 1er mars 2019, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général Damehame Yark a présenté les bilans semestriels et annuels de la sécurité routière en présence de son collègue des Infrastructures et des Travaux Publics et des responsables des syndicats de transports routiers. L’année 2018 a enregistré 5814 cas d’accidents de circulation et 592 morts et 7951 blessés.


2974 cas d’accidents pour le second semestre de l’année 2018 avec 4134 blessés et 306 morts, soit une moyenne de 596 accidents par mois, 51 morts par mois et 689 blessés par mois.

Les motos ont causé plus d’accidents avec 172 morts alors que les accidents des voitures ont fait 81 morts, les camions 50 morts et les trains 3 morts.


Au premier semestre de l’année 2018, il y a eu 2840 accidents avec 286 morts et au second semestre, 2974 cas d’accidents. En tout, l’année a enregistré 5814 cas d’accidents de circulation et 592 morts et 7951 blessés.


En 2014, 5390 cas d’accidents de circulation ont été enregistrés avec une baisse en 2015. En 2016, il y a eu une remontée spectaculaire avec 5596 cas d’accidents de circulation avec une baisse en 2017.

Les causes de ces accidents sont entre autres, l’excès de vitesse, la conduite dans un état d’ivresse ou sous l’influence de substances psychotropes, le non respect ou l’absence de dispositions de sécurité comme cas de ceinture de sécurité, la distraction au volant en raison de l’utilisation de téléphone portable au volant, le non respect du code de la route.


Selon le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général de Brigade Damehame Yark, s’agissant des accidents de circulation de la route, il reste beaucoup d’efforts à faire en commençant par les usagers. « Nous avons vu la cause principale des accidents de circulation, c’est l’excès de vitesse. Les gens ont tendance à dire que les routes ne sont pas bon


nes c’est pourquoi il y a des accidents et en voyant la cause principale, si la route n’est pas bonne on ne peut pas aller à vive allure. C’est parce que la route est bien faite que les gens oublient qu’il faut être prudents », a-t-il laissé entendre.


Pour préserver des vies sur les routes, pour l’année 2019, le Ministre Damehame Yark a promis qu’ils vont mettre beaucoup d’accent sur la sensibilisation, mais ils vont également sévir. « On prendra le temps qu’il faut pour sensibiliser, et on prendra le temps qu’il faut pour sévir », a-t-il précisé.


Ayi A.

A LA UNE
PUBLIES RECEMMENT

​​​Nous contacter

Siège social : Lomé, Boulevard de l’Oti à côté des Agences de l’UTB – Western Union et de Moov à Bè-Kpota, non loin de l’Église Catholique

Nous suivre

  • Facebook Social Icône
  • w-facebook

Plus d'info

Affiliée à :

 

- La Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT) www.csttogo.org 

                

- La Fédération Internationale des ouvriers du Transport (ITF)

Copyright©FESYTRAT-Togo