Dimanche de la mer, "Merci à ces invisibles"



"En ce jour, nous pensons à ces marins disparus, à ces marins qui se tuent pour notre survie. Il y en a qui sont partis et qui n’ont pas eu de sépulture digne de ce nom. Voilà pourquoi, nous prions pour que le Dieu des vivants les accueille dans son royaume de paix et de lumière", a déclaré le Père Magloire Sowah aux journalistes à la sortie de la célébration. Ainsi explique-t-il l’objectif de la célébration œcuménique qui a eu lieu ce dimanche 6 novembre 2022 au foyer des Marins à Lomé.


Cette célébration vise également à prier pour les gens de mer et tous ceux qui sont impliqués dans les activités portuaires. Le thème retenu cette année selon l’Aumônier catholique chargé de l’Apostolat de la Mer est de dire "Merci à ces invisibles" que sont les marins. "Souvent on ne les voit pas, mais leur travail est essentiel pour notre survie" a-t-il conclu.


Débarrassés de leurs tenues liturgiques, les Aumôniers catholique et évangélique des marins, revêtus de gilets fluorescents ont conduit les participants sur le quai conventionnel du port autonome de Lomé. Là, des fleurs ont été jetées à la mer en mémoire des marins et de tous les travailleurs disparus en mer dans l’exercice de leurs fonctions.


Cette célébration est organisée chaque année par le Comité national du bien-être des gens mer du Togo (CNBEGMT) en mémoire des travailleurs de ce secteur. Emmanuel Komlan Agbénou, Secrétaire général du Comité rappelle que "ce sont des gens qui travaillent très loin de leurs familles, dans des conditions très difficiles et dont les droits ne sont pas souvent respectés. Ils sont abandonnés à leur sort dans certains ports sans aucune assistance. Nous prions au cours de cette célébration aussi bien pour les marins disparus que pour ceux encore en exercice et ceux à la retraite. Cette journée est destinée à leur rendre un vibrant hommage"

La commémoration de la journée a pris fin dans une ambiance festive autour d’un cocktail offert par le Comité.

A LA UNE
PUBLIES RECEMMENT