LES JEUNES DOCKERS A L’ECOLE DU SYNDICALISME / LE SYNADOCKTO FORME SES MEMBRES AUX TECHNIQUES DE NEG

Une trentaine de jeunes dockers membres du Syndicat national des dockers du Togo (SYNADOCKTO) prennent part ce vendredi 4 mars 2016 à une formation sur le thème : « Le mouvement syndical et la négociation collective ».


Organisée avec le soutien de la FESYTRAT et l’ITF, cette formation vise à outiller ces jeunes syndicalistes aux notions de syndicalisme, du travail décent et des techniques de négociation collective afin d’être disposés à faire face aux nouveaux défis de leur secteur.


D’après Ayih Ayi Agbénou, Secrétaire général du SYNADOCKTO, plusieurs problèmes minent leur secteur, entre autre la non-déclaration de certains dockers à la Caisse nationale de sécurité sociale. « C’est dans le but de leur permettre de maîtriser les normes syndicales et de pouvoir entreprendre les négociations en vue d’améliorer leurs conditions de travail et de vie que cette formation leur est donnée », a-t-il déclaré.


Pour Emmanuel Agbénou, Secrétaire général de la FESYTRAT et formateur à cette session, les modules à développer vont permettre à ces dockers de découvrir les conventions fondamentales de l’OIT, notamment les conventions 87 et 98 relatives à la liberté syndicale et à la liberté de négociation collective.


Les travaux de cette session ont été ouverts par le secrétaire général de la CSTT, Réné Ségbéaya. Ce dernier a saisi l’occasion pour rappeler aux jeunes syndicalistes les différents mouvements syndicaux que le Togo a connus depuis la période d’avant indépendance jusqu’à ce jour, à savoir le syndicalisme de revendication, le syndicalisme de participation et le syndicalisme scientifique qui la dynamique actuelle dans laquelle la CSTT doit s’inscrire.

A LA UNE
PUBLIES RECEMMENT