LA FESYRAT A ADOPTE LE PROJET DE CHARTE DES TRAVAILLEURS DU SECTEUR INFORMEL DES TRANSPORTS

La Fédération Syndicale des Travailleurs des Transports du Togo (FESYRAT) a adopté le projet de charte des travailleurs du secteur informel des transports au cours d’un atelier qui a eu lieu à son siège le 04 Juillet 2016.


Cette activité s’inscrit dans le cadre de l’exécution du plan d’action élaboré au cours de l’atelier d’évaluation à mi-parcours du projet ITF/FNV 2013–2016 portant sur les travailleurs informels des transports, tenu en mai 2016 à Lomé au Togo.


Au cours de la rencontre qui a réuni vingt (20) responsables des différents syndicats affiliés à la FESYTRAT, les participants ont mené des discussions autour du projet et ont apprécié la quintessence de la charte avant de procéder à son adoption à l’unanimité.



L’adoption du projet de charte a été précédée par la démultiplication des conclusions de l’atelier d’évaluation de Lomé, faite par les membres de la FESYTRAT qui y ont pris part.


Cette restitution a permis aux participants d’être suffisamment instruits sur le projet ITF/FNV des travailleurs informels des transports. Ils ont également pris connaissance du plan d’action élaboré au cours de l’atelier de Lomé et ont encouragé le Bureau Exécutif de la FESYTRAT et le point focal du projet à mettre tout en œuvre pour exécuter dans le délai imparti les activités restantes à savoir :

  • La syndicalisation des conducteurs de tricycles avant la fin du projet,

  • La réalisation d’au moins dix (10) vidéos d’interviews des femmes travailleuses du secteur informel des transports,

  • et la mise en place du répertoire des métiers du secteur des transports.

Les participants ont exprimé toute leur gratitude à l’ITF, à la FNV Mondiaal et à tous les bailleurs de fonds d’avoir initié et soutenu ce projet qui permettra, à n’en point douter, aux syndicats bénéficiaires de consolider leur base à travers l’organisation des travailleurs de l’économie informelle des transports pour construire des syndicats véritablement forts.


Compte tenu de l’importance que revêt le projet pour des milliers de travailleurs informels qui mènent leurs activités dans le secteur des transports, les participants ont vivement souhaité que l’évaluation finale qui se tiendra à Kampala en Ouganda du 26 au 28 juillet 2016, soit couronnée de succès afin que le projet soit reconduit dans l’intérêt des bénéficiaires.

A LA UNE
PUBLIES RECEMMENT