La FESYTRAT fait de ses jeunes et femmes membres, des cadres syndicaux

Les jeunes et les femmes membres des 21 syndicats de base de la Fédération des syndicats des travailleurs des transports du Togo (FESYTRAT) passent depuis ce mercredi au Centre Christ Roi de Lomé dans le moule des techniques de résolution des conflits de travail, de négociation collective et de plaidoyer, a constaté l’Agence de presse Afreepress. A travers cette session de formation de deux (2) jours, les nouveaux cadres syndicaux auront une idée claire sur les différents types de conflit en milieu de travail, les différentes procédures de gestion de ces conflits, les outils de gestion, les contours des techniques de négociation et la maîtrise du concept de plaidoyer. « Au sortir de cette rencontre, les participants doivent arriver à mettre en application dans la quotidienneté les techniques qu’ils auront acquises et à démultiplier les connaissances acquises aux autres membres qui n’ont pas eu la chance de prendre part à la formation. L’objectif poursuivi à terme, c’est que la paix revienne dans les entreprises pour éviter les tensions et les mouvements sociaux sur les lieux de travail », a indiqué Emmanuel Agbénou, secrétaire général de la FESYTRAT. Dans son mot d’ouverture de la session, Emmanuel Amou-Tallé, président du Conseil de la coordination nationale de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), dont est membre la FESYTRAT, a mis l’accent sur la formation et le rôle des femmes dans un syndicat. « Dans un syndicat, la base, c’est la formation et nous ne pouvons rien faire sans les femmes », a-t-il laissé entendre. De façon régulière, la FESYTRAT organise ce genre de formation à l’endroit des membres de ces syndicats de base en vue de leur donner des acquis syndicaux

sources: afreepress.info

fesytrat brodahome.jpg

A LA UNE
PUBLIES RECEMMENT